L’accord du passé composé avec l’auxiliaire (AVOIR)

► Si le complément d’objet direct (COD) est placé après le verbe, le participe passé est invariable.

Au marché, elle a acheté des fruits et des légumes.

► Si le complément d’objet direct (nom ou pronom) est devant le verbe, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le COD.

Voici les livres que j’a i achetés cette semaine. 

Je ne les ai pas encore tous lus.

Vous m’avez appelée ? demande la secrétaire.

– Non, je ne vous ai pas appelée, répond le
directeur.

📮Les pronoms me, te, nous, vous peuvent être compléments d’objet direct ou ind i-rect (COI). S’ils sont compléments d’objet indirect, il n ’y a pas d’accord.

Nicolas m’a vue (COD), il m’a souri (COI), il m’a parlé (COI), il m’a invitée (COD), raconte Clara à Françoise.

► Il n’y a pas d’accord avec le pronom complément d’objet direct en.

Voici les premières fraises de la saison. Vous en avez déjà mangé ?

Mais il y a accord si le pronom en est complément d’un adverbe de quantité comme
combien : Quelles belles pom mes ! Combien en a s-tu achetées ?

► Le participe passé est invariable avec les verbes impersonnels.

Les manifestations qu’il y a eu hier ont bloqué la circulation.

► Le participe passé reste aussi invariable si le complément placé avant le verbe n’est pas un complément d’objet direct, mais un complément de quantité qui répond à la question « combien ? » (coûter, peser, mesurer, valoir, etc.).

Les cent kilos (complément de quantité) qu’il a pesé ne sont plus qu’un mauvais souvenir.


Les colis qu’il a pesés (complément d’objet direct) étaient destinés à la Chine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *