Le Subjonctif imparfait

Le Subjonctif imparfait 

Que vouliez-vous qu’il fit ?

1. Formation du subjonctif imparfait 

Le subjonctif imparfait se forme à partir de la deuxième personne singulier du passé simple de l’indicatif auquel on enlève le s final et ajoute les terminaisons sse, sses, sse, ssions, ssiez, ssent.

  • « Le chapelier lui faisait son offre d’un air trop honnête pour qu’elle se méfiât de quelque traîtrise. » (Zola, L’Assommoir)
  • « Il craignit que le cocher n’eût des doutes.» (Maupassant, Bel-Ami)

 À la troisième personne du singulier, le passé simple et le subjonctif imparfait ont des formes très semblables. La seule différence est l’accent circonflexe sur la voyelle au subjonctif imparfait : il dut (passé simple) / qu’il dût (subjonctif imparfait). 

Il était tard, il dut partir. J’étais triste qu’il dût partir.

2. Les emplois du subjonctif imparfait

Ce temps est réservé à l’usage soutenu. La langue littéraire l’utilise à des fins stylistiques, particulièrement aux troisièmes personnes.

  • « Maintenant, tous les soirs, quand il l’avait ramenée chez elle, il fallait qu’il entrât…» (Proust, Un amour de Swann) 
  • « Sa tante la guettait sur le seuil et, comme toutes les sourdes, parlait sans arrêt pour que Thérèse ne lui parlât pas. » (Mauriac, Thérèse Desqueyroux) 

■ La simultanéité dans le passé

► Dans une subordonnée introduite par que, lorsque le verbe de la proposition principale est à un temps du passé, le subjonctif imparfait exprime la simultanéité (ou la postériorité) dans le passé. En français standard, on utilise dans ce cas le subjonctif présent.

  • Il fallait qu’il entre (langage standard). Il fallait qu’il entrât (langage soutenu ou litté­raire). 
  • Que vouliez-vous qu’il fasse ? (standard). Que vouliez-vous qu’il fit ? (littéraire). 
  • Lorsque le verbe de la phrase principale est au mode conditionnel, le subjonctif imparfait apporte une nuance par rapport au subjonctif présent. 
  • J ’aimerais qu’e lle soit là. (elle n’est pas là, mais il existe une possibilité qu’elle vienne) 
  • J ‘aimerais qu’elle fût là. (il est impossible qu’elle vienne)

► Au style indirect, lorsque le discours est rapporté au passé, le subjonctif imparfait remplace, dans un registre soutenu, le subjonctif présent. (Le style indirect)

  • « Je veux que chaque laboureur de mon royaume puisse mettre la poule au pot le dimanche. » (Henri IV)
  • Henri IV déclara qu’il voulait que chaque laboureur de son royaume pût mettre la poule au pot le dimanche.

■Le passé dans les autres subordonnées

► Le subjonctif imparfait est aussi possible dans les subordonnées circonstancielles (particulièrement de concession). Il exprime aussi un passé indépendamment du temps de la principale.

Il avait cinquante ans bien qu’il parût plus jeune.

Il ne s’agit pas ici d’une simultanéité dans le passé, car il est impossible de transformer le subjonctif imparfait en subjonctif présent (bien qu’il paraisse).

► Le subjonctif imparfait (avec inversion du sujet) remplace le conditionnel présent ou la construction (même) si + imparfait dans des subordonnées de condition (La condition) ou de concession (La concession).

Eussiez-vous un peu de sensibilité, vous pourriez apprécier cette poésie. (Auriez-vous un peu de sensibilité / Si vous aviez un peu de sensibilité)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *