Le subjonctif plus-que-parfait

Le subjonctif plus-que-parfait

L’eusses-tu cru ?

1. Formation du subjonctif plus-que-parfait

Le subjonctif plus-que-parfait se forme avec l’auxiliaire être ou avoir au subjonctif
imparfait + participe passé.

Le jeune écrivain était très heureux qu’un éditeur eût accepté son manuscrit.
Édouard craignait que ses parents ne fussent venus pendant son absence.

2. Les emplois du subjonctif plus-que-parfait 

Comme le subjonctif imparfait, c’est un temps qui est réservé à l’usage soutenu (langue littéraire).
  • « À quarante ans, et bien qu’il fû t resté sec comme un sarment de vigne, les muscles ne se réchauffent pas aussi vite. » (Camus, L’Exil et le Royaume) 
  • « Serait-il possible que Manon m’eût trahi et qu’elle eût cessé de m’aimer ? » (Abbé Prévost, Manon Lescaut)

L’antériorité dans le passé

► Dans une proposition introduite par que, lorsque le verbe de la principale est à un temps du passé, le subjonctif plus-que-parfait exprime l’antériorité. En français standard, on utilise dans ce cas le subjonctif passé.

  • Je ne pensais pas (verbe de la principale au passé) qu’il l’eût fa it (antériorité par rapport au verbe de la principale). 
  • Je ne pensais pas qu’il l’ait fait (français standard).

Récapitulatif de la concordance des temps (phrases avec que + subjonctif)

► Au style indirect, lorsque le discours est rapporté au passé, le subjonctif plus-que-parfait remplace, dans un registre soutenu, le subjonctif passé.

“Je veux que vous ayez pris la ville avant la nuit. ” Le général a annoncé aux soldats qu’il voulait qu’ils eussent pris la ville avant la nuit.

Le conditionnel passé deuxième forme

► En français littéraire, le plus-que-parfait peut parfois remplacer le conditionnel passé. Il est alors appelé le conditionnel passé deuxième forme.

  • « Il eût voulu (aurait voulu) réfléchir, mais les idées tourbillonnaient confusément dans sa tête. » (André Gide, Les Faux-Monnayeurs) 
  • « L’Erèbe les eût pris (auraient pris) pour ses coursiers funèbres, S’ils pouvaient au servage incliner leur fierté. » (Baudelaire, Les Fleurs du mal)

► Cette forme (avec inversion du sujet) remplace le conditionnel passé ou la construction (même) si + imparfait dans des subordonnées de condition ou de concession.

Fût-elle venue plus tôt, elle aurait pu faire la connaissance de ton frère. (Serait-elle venue plus tôt / Si elle était venue plus tôt)

Le conditionnel passé deuxième forme peut, en français classique, remplacer tous les conditionnels passés de la phrase. « N ‘eût-il que d’un moment reculé sa défaite, Rome eût été du m oins un peu plus tard sujette, Il eût avec honneur laissé mes cheveux gris et c ’était de sa vie un assez juste prix.» (Corneille, Horace)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *