Les phrases simples

Les phrases simples

Les phrases simples ne comportent qu’un verbe : Je pars. Elles peuvent être affirmatives, exclamatives, impératives, interrogatives ou exclamatives (La phrase simple). Des phrases simples peuvent ne pas comporter de verbe, elles s’articulent autour d’un nom (Accès interdit) ou d’un pronom (Nous voilà).

Ordre des mots dans les phrases simples

Sujet-verbe-objet

• L’ordre des mots dans la phrase française est sujet-verbe-objet (complément d’objet direct ou complément d’objet indirect).

  • Mathias téléphone à Corinne. Il raconte sa journée.

Lorsque la phrase comporte un complément d’objet direct et un complément d’objet indirect, le COD suit souvent le verbe, mais ce n’est pas une règle obligatoire.

  • Mathias raconte sa journée à Corinne, (sujet – verbe – COD + COI)
  • Le professeur a donné aux étudiants un devoir difficile, (sujet – verbe – COI + COD)

• Si la phrase comporte un complément circonstanciel, il peut se placer avant le sujet,
après le verbe ou après le(s) complément(s).

  • Ce matin, le facteur a apporté un colis à Luc.
  • Le facteur a apporté, ce matin, un colis à Luc.
  • Le facteur a apporté un colis à Luc ce matin.

Inversion du sujet

• Dans certains cas, la structure sujet-verbe peut être inversée. Cela se produit avec des compléments circonstanciels, lorsqu’on ne peut pas confondre le complémentavec un sujet.


Devant la mairie se trouve la poste, (la poste ne peut être que le sujet de la phrase) Sous le pont Mirabeau coule la Seine.
• L’inversion du sujet n’est généralement possible qu’avec un complément de lieu ou de temps lorsque le verbe (souvent un verbe pronominal comme se dresser, se placer, se situer, se tenir, se trouver, etc.) n’a pas de complément d’objet direct ou indirect.

  • Sur la place se dresse une statue de Balzac.
  • Dans trois jours aura lieu une réunion importante.

L’inversion est impossible avec un pronom sujet.

Mise en relief dans les phrases simples

En français oral, pour mettre en relief un élément de l’énoncé, il est possible de le placer en tête de phrase. Il est alors repris par un pronom pour éviter toute confusion.
• Mise en relief du sujet :

  • Ce livre n’est pas intéressant.
  • Ce livre, il n’est pas intéressant.


• Mise en relief du complément d’objet direct

  • J’ai acheté ce livre hier. -> Ce livre, je l’a i acheté hier.

Mise en relief du complément d’objet indirect :

  • Il n’a rien offert à sa sœur pour son anniversaire. Sa sœur, il ne lu i a rien offert pour son anniversaire.

• Mise en relief d’un complément de lieu :

  • J’ai habité un mois dans cet hôtel. Cet hôtel, j ’y ai habité un mois.

Mise en relief d’un complément de verbe :

  • Elle n’a pas besoin de ton aide.
  • Ton aide, elle n’en a pas besoin.

Lorsque l’élément mis en relief est un pronom, il faut un pronom tonique : Toi, je ne te parle pas.

► Il est aussi possible (toujours en français oral) de mettre en valeur un élément de l’énoncé en le plaçant en fin de phrase (et en le reprenant par un pronom).

  • J’ai faim, moi.
  • Ils arrivent quand, tes amis ?
  • Je ne l’ai pas vu, Jacques.

► Une autre façon d’effectuer la mise en relief consiste à utiliser la forme c’est (ce sont) + l’élément mis en relief + pronom relatif. La phrase simple se transforme alors en phrase complexe.

  • C ‘est le livre que tu voulais ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *