LES PRONOMS TONIQUES

LES PRONOMS TONIQUES
C’est lui. Moi, je ne veux pas y aller. Tu danses avec moi ?
Singulier
Pluriel
moi
toi
lui, elle
nous
vous
eux, elles
l’re personne
2e personne
3e personne
Les pronoms toniques sont employés pour renforcer un nom ou un pronom représentant une personne.

■ Les pronoms toniques s’emploient :

► avec un nom ou un pronom et peuvent permettre d’insister. La place du pronom n’est pas fixe.
Jeanne est d’accord. Frédéric n’est pas d’accord —►Frédéric, lui, n’est pas d’accord.
Vous êtes d’accord ? -* Vous, vous êtes d’accord ?
Je ne sais pas, moi.
Le pronom tonique peut aussi être employé à l’impératif.
Toi, viens m’aider ! (ou : Viens m’aider, toi !) (ordre)
Demande à maman, toi.

► pour poser une question ou pour répondre à une question (avec un verbe sous entendu).
Je n’ai pas envie de changer de professeur. Et elles ? (variante : Et elles, est-ce qu’elles en ont envie ?)
Qui a pris mon stylo ? – Moi.
(variante : C’est moi. / C’est moi qui l’ai pris.)

► avec les présentatifs c’est et ce sont.
C’est précède les personnes du singulier et les 1” et 2e personnes du pluriel et Ce sont précède la 3e personne du pluriel. C’est le pronom tonique qui détermine la personne à laquelle est conjugué le verbe :
C’est moi qui apporterai le vin.
C’est to i qui fera la vaisselle.
C’est lui/elle qui promène le chien.
C’est nous qui avons préparé le dîner.
C’est vous qui avez pris la chaise ?
Mais : Ce sont eux/elles qui ont triché. (C’est est fréquent à l’oral : C’est eux qui ont triché.)

► associés par et à un nom (ou à un autre pronom tonique) pour former un sujet (attention à l’accord avec le verbe) ou un complément d’objet.
Bérénice et moi suivons le même cours de yoga.
(Bérénice et moi : l re pers. du pluriel)
Toi et lu i devrez travailler ensemble.
(Toi et lu i : 2e pers. du pluriel)
Je vous ai observés, toi et eux.
(toi et eux : 2e pers. du pluriel)
► avec la négation ne … n i … n i et la restriction ne … que.
Ces gens ne respectent ni vous ni moi. / Je n’aime que toi.

► après une préposition : à, de, en, sur, avec, sans, etc.
Amélie est amoureuse de lui. Ils sont sortis sans nous. Personne n’a confiance en eux.
Cas particulier : avec la préposition à
– pour indiquer la possession :
Il est à qui ce parapluie ? – Il est à moi.
Cette maison n’est plus à eux.
En nettoyant le grenier, j’ai trouvé des vieux livres à toi.
après certains verbes + à qui n’acceptent pas de pronom complément d’objet indirect (** Le pronom complément d’objet indirect) :
Je pense à toi. Le syndicat s’est opposé à eux.

► avec les comparaisons.
Nous participons autant qu’elle. J’ai moins de moyens que toi. Mes enfants chantent mieux que moi.

► avec aussi, seul, surtout, etc.
Nous aussi, nous voudrions bien faire une croisière.
Toi seul sais combien cela est difficile.
Nous étions morts de fatigue après la randonnée, surtout moi.

► avec -même(s) pour renforcer l’identité de la personne.
Je n’ai pas d’argent, alors je réparerai la voiture moi-même.
C’est le directeur lui-même qui a préparé le café.

■ Le pronom soi
C’est un pronom tonique employé lorsque le sujet est on ou lorsque la ou les personnes sont indéfinies :
• après une préposition :
Dans ce bureau, il n’y a pas de travail d’équipe, c’est chacun pour soi.
On prend une boussole avec soi quand on part en forêt.
On n’est jamais si bien servi que par soi-même,
(proverbe)
• pour renforcer un verbe pronominal :
A dix ans, on s’habille soi-même, (tout seul)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *