L’OMISSION DE L’ARTICLE

L’OMISSION DE L’ARTICLE
Noëlle n’a pas de voiture. Elle parle avec conviction. Il est en prison pour vol.

L’article est parfois remplacé par de ou parfois simplement omis.

de remplace parfois l’article indéfini ou l’article partitif
de remplace l’article indéfini :
• quand il y a un adjectif pluriel placé avant le nom.
Aurélie a de jolis cheveux.
Mais, à l’oral, il est fréquent de garder des : Aurélie a des jolis cheveux.
On garde aussi des quand l’adjectif fa it partie intégrante du nom.
Des petits pains, des jeunes filles, etc.
• quand l’article est précédé d’une quantité : Marc a beaucoup de copains.
• après certains verbes ou expressions : avoir besoin de, avoir envie de, se servir de, etc.
Hanan a besoin de chaussures neuves.

Au singulier, de peut remplacer un ou une ou précéder l’article.
J’ai envie de glace au chocolat, (quantité non précisée)
J’ai envie d’une glace au chocolat, (quantité précisée)
• quand l’article est précédé d’une négation.
Pour Noël, tu achètes un chien ? – Ah, non. Je n’achète pas de chien.
Georges a une voiture ? – Non, il n’a pas de voiture.
Ludovic a des problèmes ? – Non, il n’a jamais de problème.
Tu as des enfants
? – Non, je n’ai pas d’enfant.
A L’article défini est maintenu avec la négation.
Henri ne prend pas le métro.
• Dans la double négation ne… ni… ni…, l’article peut être omis pour marquer
l’insistance.
Mes parents n’ont ni chien ni chat.
• Les articles indéfinis sont maintenus quand :
– on insiste sur la quantité.
Je n’ai pas un euro sur moi. (aucun euro ou pas un seul euro)
– il y a une opposition.
Je n’ai pas fait un gâteau mais une tarte.

Dans les tournures Ce n’est pas, ce ne sont pas, l’article est maintenu.
Qu’est-ce que c’est mon cadeau, un jouet ? – Non, ce n’est pas un jouet, c’est un livre.
C’est du fromage, ça? – Non, ce n’est pas du fromage, c’est de la crème.
Ce sont des diamants
? – Non, ce ne sont pas des diamants, ce sont des imitations
en verre.

de remplace l’article partitif :
• quand l’article partitif est précédé d’une quantité.
Tu veux un peu de vin ? Aujourd’hui, il y a trop de vent pour faire du bateau.
Béatrice donne beaucoup d’amour
à ses enfants.
• quand l’article partitif est précédé d’une négation.
Lucien a pris du café ? – Non, il n’a pas pris de café.
Tu as de la chance 1 – Non, je n’ai pas de chance.
Les enfants mangent des bonbons ? – Non, ils ne mangent pas de bonbons.
 de l’eau * d’eau :
Paul boit de l’eau. Il boit beaucoup d’eau. Son frère ne boit pas d’eau, de l’argent
* d’argent :
Sa mère a de l’argent. Elle a assez d’argent. Il n’a plus d’argent.

► Verbes construits avec de :
L’article est maintenu : se souvenir de, être content de, avoir peur de, se servir de, etc.
Je ne me souviens pas des paroles de la chanson.
Philippe n’est pas content du gouvernement.
Linda se sert de la théière que je lui ai offerte.
Pour écrire, je me sers d’un stylo-plume.
(des = de + les)
(du
= de + le)
Avec les verbes construits avec de, de remplace l’article partitif. («► Les articles partitifs,)
Nous avons besoin d’eau.

■ Autres cas d’omission de l’article
► Dans la construction : nom (pronom) + être (ou : devenir, rester) + profession.
Ma voisine est architecte. Il voudrait être astronaute.
Quand le nom de la profession est précisé, on met un article.
Ma voisine est une architecte connue, (article indéfini avec un adjectif)
Mais : C’est une architecte connue, (et non Elle est)
Monsieur Martel est le directeur de l’école,
(article défini avec un complément du nom qui donne un caractère unique au nom : le seul directeur de l’école, qui est connue)

► Avec certaines prépositions : avec, sans, par, pour.
• Avec
Mon collègue m’a parlé avec franchise.
A
Si le nom est qualifié, l’article est maintenu.
Mon collègue m’a parlé avec une franchise étonnante.
Avec grand, l’article peut être omis.
Je viendrai avec (un) grand plaisir.


Sans
Georges a quitté la table sans explication.
A Pour marquer l’insistance, l’article peut être maintenu.
Georges a quitté la table sans une explication (ou : sans aucune explication).
L’article est aussi maintenu quand le nom est déterminé.
Sans l’aide de ma sœur, je n’aurais jamais réussi mon examen, (le nom aide est déterminé par de ma sœur).


• Par
Quand le nom indique une cause, un moyen ou une unité, il n’y a pas d’article.
Eisa a cassé le jouet de son frère p a r jalousie, (la cause)
Je te contacterai p a r téléphone, (le moyen)
Les enfants vont à la piscine une fois p a r semaine, (l’unité)
 

Il y a de nombreuses locutions avec par : par avance, par hasard, par personne,
par terre,
etc.


Pour
Cet homme politique a fait de la prison pour fraude fiscale,
(la cause)

Si le nom est qualifié, l’article est maintenu.
Cet homme politique a fait de la prison pour une énorme fraude fiscale.

► Dans les constructions :
• Article + nom
+ à + nom (le 2e nom indiquant le type du 1er nom)
une tasse à café (un type de tasse faite pour contenir du café)
une robe à fleurs
Si le 2e nom indique le parfum d’un aliment, un ingrédient ou un mode de préparation, l’article est maintenu.
un gâteau au chocolat
une glace à la vanille
une tarte aux fraises
une salade de tomates à la napolitaine
• Article + nom + de + nom (le 2e nom indiquant la matière, le contenu, la provenance, le type)
Un pantalon de cuir (ou en cuir)
une tasse de café
(une tasse remplie de café)
une pomme de terre

► On omet aussi l’article dans les cas suivants :
• Le vocatif (lorsque l’on s’adresse directement à quelqu’un)
Bonjour, docteur.
• Les énumérations
Cette omission n’est pas obligatoire mais elle donne un effet d’insistance. Irlandais, Australiens, Britanniques, Américains parlent anglais.
(ou Les Irlandais, les Australiens, les Britanniques et les Américains parlent anglais.)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *